Wiki Call of Duty
Advertisement
Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Modern Warfare 2. Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Modern Warfare 3.

Boris Vorshevsky est le président Russe durant les événements de Call of Duty: Modern Warfare 2 et Call of Duty: Modern Warfare 3. Il apparaît pour la première fois dans Call of Duty: Modern Warfare 3, dans la mission "Turbulence", où il a été enlevé par Vladimir Makarov et plus tard dans dans la mission de sauvetage où il a été secouru par la Delta Force et la Task Force 141.

Biographie[]

Call of Duty: Modern Warfare 2[]

Boris Vorshevsky est le Président de la Russie au cours des évènements de Call of Duty: Modern Warfare 2. Il est dit dans l'un des journaux que Vladimir Makarov a été exclu du parti Ultranationaliste. Après que les Loyalistes aient perdu l'élection présidentielle russe, Vorshevsky et d'autres membres du Parti ultranationaliste ont estimés que la présence de Makarov mettrait en jeu la vie du Parti. Ils croyaient aussi qu' éjecter Makarov du parti serait changer l'image qu'en avait le peuple russe, essayer d'effacer le passé violent et aussi d'améliorer les relations avec les États-Unis et les Loyalistes. Après son exclusion, Makarov avait une rancune profonde envers Vorshevsky et a juré de détruire son gouvernement. Une information dans sa planque confirme sa haine envers Vorshevsky. Après les événements de "Pas de russe", en présence de l'Américain Joseph Allen en infiltration, mais démasqué par Makarov, qui le laissa pour mort à l'aéroport dans le but de faire porter le chapeau aux États-Unis, Vorshevsky fut contraint de déclarer la guerre aux États-Unis pour venger la mort de leurs citoyens. Toutefois ces événements se sont déroulés aussi à cause du Général Shepherd qui voulait venger la mort de ses 30 000 Marines tués au Moyen Orient, en créant des tensions entre la Russie et les États-Unis.

Call of Duty: Modern Warfare 3[]

Après le retrait des États-Unis, Vorshevsky a décidé de négocier un traité de paix avec l'OTAN pour mettre fin à cette guerre. Makarov voulait prendre le contrôle de l'Europe, mais pour ce faire, nécessitait les codes de lancement nucléaires et a donc décidé d'effectuer un coup d'état. Dans "Turbulence", Vorshevsky fait sa première apparition et a révélé son intention de faire la paix avec les États-Unis. Lui et d'autres politiciens se sont concertés et Vasili Zhukov s'y est opposé, mais Vorshevsky voulait les convaincre qu'il vaudrait mieux compter les États-Unis comme alliés. Toutefois, l'arrivée du président a Hambourg fut compromise par le détournement de son avion. Après le crash de l'avion, il fut capturé par Makarov, qui tua les agents du FSO assurant la sécurité du président: Leonid Pudovkin et Andrei Harkov. Makarov demanda les codes de lancement au président Vorshevsky qui refusa. Il ordonna alors a ses hommes de trouver Alena Vorshevsky, la fille du président, ce qui le forcerait à lui révéler les codes de lancement. Cependant, les agents du FSO ont caché la fille dans une planque à Berlin avant de contacter les Américains. Malgré les efforts de l'équipe Metal pour récupérer la fille, les hommes de Makarov l'ont emmenée dans une mine de diamants en Sibérie. Les américains avaient maintenant peu de temps pour sauver le président avant qu'il ne révèle les codes de lancement. Les Vorshevskys ont été secourus grâce à une opération conjointe entre la Delta Force et la Task Force 141. Ils réussirent à extraire le président, mais "Sandman", "Truck" et "Grinch" se sacrifièrent pour que l'hélicoptère puisse décoller. Après son sauvetage, le président Vorshevsky est retourné en toute sécurité à Moscou. Il a pu signer le traité de paix entre la Russie et les États-Unis. Le gouvernement de Vorshevsky a ensuite été pleinement reconnu par l'Occident. La Russie et les États-Unis formèrent une alliance. Les membres de la Task Force 141 ont été réhabilités, les fausses accusations qui avait été portées sur eux furent effacées, on comprit qui fut vraiment le Général Shepherd et les Loyalistes luttèrent contre le reste des force de Makarov après sa mort.

Anecdotes[]

  • En utilisant noclip, il est possible de voir que le président est en fait armé d'un AK-47 dans la mission en Sibérie.
  • La photo dans le journal qui mentionne Vorshevsky dans "Derniers Détails" est une version recadrée hors d'une photographie réelle du Pentagone après qu'il a été frappé le 11 Septembre 2001.
Advertisement