Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Black Ops.


Tu ne me fait pas peur ... Sale merde de communiste !
— Joseph Bowman à l'interrogateur russe au cours de la mission « Vengeance » dans Call of Duty: Black Ops. Ce sont ses derniers mots.

Joseph Bowman est un personnage dans Call of Duty: Black Ops. Il est un sergent-maître de l'Armée Américaine et un agent spécial du GOS.

Bowman est le bras droit du sergent Frank Woods dans  les années soixante, et avec le temps, un ami d'Alex Mason, le protagoniste.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Premières années[modifier | modifier le wikicode]

Joseph Bowman naquit le 10 novembre 1940 dans la ville d'Atlanta, en Géorgie, aux États-Unis. Son père était un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale ; cela l'influença à s'engager dans l'armée, si bien qu'il y fut affecté dès l'âge de 17 ans. Il a également étudié à l'École de Démolition Sous-marine dans le cadre de sa formation.

Opération 40[modifier | modifier le wikicode]

En 1961, Bowman participa, avec le sergent Frank Woods et Alex Mason, à l'Opération 40, dans le but d'éliminer Fidel Castro. Il se sépara de ses deux collègues durant le plan, puis une fois le sosie de Castro mort, il finit par les rejoindre et s'échappa avec Woods grâce au sacrifice de Mason, qui se fit capturer par Lev Kravchenko

Cosmodrome de Baïkonour[modifier | modifier le wikicode]

Tu peux poursuivre la mission, Weaver ?
— Bowman après avoir sauvé Grigori Weaver au cours de la mission « Décret » dans Call of Duty: Black Ops.

Deux ans plus tard, Bowman refit équipe avec Woods, et les agents de la Central Intelligence Agency, Mason, Grigori Weaver et Terrence Brooks. Ensemble, ils tentèrent d'infiltrer le cosmodrome de Baïkonour, en U.R.S.S., pour éliminer les scientifiques du groupe Ascension et le Russe Nikita Dragovitch, mais Weaver fut capturé par le Russe Lev Kravchenko. L'agent de la C.I.A. fut retenu dans un bunker au sud de la tour de communications. Mason, Woods, Bowman et Brooks se firent passer par des soldats russes, en prenant leurs uniformes, puis allèrent sauver Weaver. Il aida ensuite Mason à assassiner Dragovitch, mais ils furent incapables de confirmer la mort de la cible après avoir fait exploser sa limousine. 

Missions au Vietnam et au Laos[modifier | modifier le wikicode]

Bowman retrouvant Woods et Mason après avoir défendu la base de Khe Sanh.

En 1968, Bowman fut déployé au Vietnam en tant qu'agent spécial du Groupe d'intervention et d'étude. Il aida dans un premier temps à défendre la base de Khe Sanh contre les attaques des Viêts-Congs, retrouvant ainsi Woods et Mason ainsi qu'un agent de la C.I.A. du nom de Jason Hudson, puis dans un deuxième temps, il prit part à l'assaut de la ville de Hué pour retrouver le transfuge russe. Ensuite, il participa à une opération pour déloger des Viêts-Congs.  

Les trois hommes furent ensuite envoyés au Laos, pour enquêter sur le site du crash d'un avion-cargo, suspecté de transporter le gaz mortel Nova 6. Après des combats, les trois compères arrivèrent dans l'avion écrasé, et le fouillèrent sans rien trouver. 

Capture et mort[modifier | modifier le wikicode]

Le corps de Bowman, maintenu par l'interrogateur russe.

Mason, Woods et Bowman ne parvinrent pas à accomplir leur extraction et se firent capturer par des Spetsnaz qui eux-mêmes les livrèrent aux Viêts-Congs. Ceux-ci les enfermèrent dans une grotte et commença à les torturer psychologiquement. 

Durant une semaine, ils restèrent captifs. Mason disait que Bowman avait abandonné, qu'il avait perdu espoir de ressortir en vie. Woods, Mason et Bowman furent forcés de jouer à la roulette russe, surveillés par des Viêts-Congs et un interrogateur russe. Bowman ne put se résoudre à jouer à la roulette russe et mit en colère le Russe, qui lui martela la tête avec un tuyau de métal. Joseph mourut sur le coup. Il fut ensuite vengé par Mason et Woods, qui parvinrent à s'enfuir et à tuer le Russe.

Anecdotes[modifier | modifier le wikicode]

  • Bowman est le seul soldat afro-américain de toute la campagne de Call of Duty: Black Ops.
  • Dans les premiers trailers, sa peau était significativement plus claire que dans le jeu final.
  • Il semble parler plusieurs langues, puisque lors de l'infiltration du cosmodrome de Baïkonour, il parle en russe aux soldats avant de les éliminer avec Brooks. De plus, il semblerait qu'il comprenne le vietnamien, puisque lors de l'attaque à Hué, Woods lui demande ce que le Viêt-Cong au haut-parleur raconte, et Bowman lui répond qu'il s'agit d'un ordre pour tuer les civils.
  • Bowman est le seul officier-maître du jeu.
  • Tout comme Woods, il n'a pas l'air d'apprécier Hudson et Weaver.
  • Le cadavre de Bowman n'est pas trouvé sur les versions Wii et XBOX 360 du jeu.
  • Bowman a sensiblement le même rôle et la même relation avec le protagoniste que Salazar avec David Mason dans Call of Duty: Black Ops II, mais il n´a pas trahi Alex Mason contrairement à Salazar avec "Section".
  • Bowman, tout comme Woods, est un des seuls personnages principaux à ne pas avoir eu de femme.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .